•  

     

    Séparateurs 2

     

    La joie dans notre cœur

     

    · "Car notre coeur met en lui sa joie , Car nous avons confiance en son saint nom. " Psaumes 33:21

    Sur la plante de la foi pousse la fleur de la joie du coeur. Elle ne fleurit pas toujours tout d'abord, mais elle vient en son temps. Confions-nous en l'Eternel dans nos heures de tristesse, et au jour marqué, il répondra à notre confiance en nous donnant la joie du Seigneur pour fruit de notre foi. Le doute engendre la souffrance, mais la confiance amène la joie.

    L'assurance exprimée ici par le psalmiste est, en réalité, une promesse dont une sainte confiance nous garantit l'accomplissement. Approprions-nous la donc. Si nous ne pouvons nous réjouir en cet instant, aussi sûr que le Dieu de David est notre Dieu, nous aurons lieu de le faire bientôt.

    Méditons sur le Saint Nom de ce Dieu, afin que nous ayons d'autant plus confiance, et que nous nous réjouissions d'autant plus sûrement. Il a pour caractère d'être saint, juste, miséricordieux, fidèle, invariable. Un Dieu semblable n'est-il pas digne de notre confiance ? Il est tout sage, tout puissant, et toujours et partout présent. Ne pouvons-nous pas nous reposer sur lui avec abandon ?

    Faisons-le dès maintenant et sans réserve. Jehova-Jiré pourvoira;
    Jehova-Shalom enverra la paix;
    Jehova-Tsidkenu justifiera;
    Jehova-Schamma sera toujours là, et avec Jehova-Nissi, nous vaincrons tous nos ennemis. Ceux qui mettent leur confiance en ton Saint Nom se réjouiront en Toi, Seigneur ! Charles SPURGEON

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    La Bible nous dit que la joie a sa source dans LE CŒUR

    Il nous faut sa présence
    Tu me rempliras de joie par ta présence
    Actes 2 : 28


     

    En avons-nous tous fait l'expérience ? Le chemin du chrétien est parfois si rocailleux si déroutant, semé d'embûches et d'imprévisibles difficultés, qu'il nous arrive de nous arrêter, le cœur las et découragé; nous ressentons au plus profond de nous -mêmes le besoin d'une vraie solution, d'un authentique remède. Où donc le chercher ? Dans sa Parole, Dieu est bien clair; Il nous donne non seulement des conseils et nous exhorte, mais mieux encore: Sa présence.

    Car c'est sa présence qui apporte à nos cœurs la joie.
    En effet, Jésus déclare: «Je suis le pain de vie, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif » (Jean 6 : 35). Nos coeurs ont une intense soif de bonheur, ce qui doit être considéré comme normal. Il est urgent et même nécessaire que ce besoin soit satisfait, car s'il ne l'est pas, le chrétien cherche la solution ailleurs, c'est-à-dire dans le monde. Or, Jésus désire nous rendre heureux à un point tel que nous n'aurons plus aucun désir de regarder aux misérables plaisirs de la terre; ces derniers paraîtront alors bien ternes à nos cœurs rassasiés.

    Prenons sa Parole au sérieux.
    Lorsque Jésus dit: « Jamais soif » (Jean 6 : 35), cela signifie que les « citernes crevassées » (Jérémie 2 : 13) ont vraiment perdu tout attrait pour nous. Si ce n'est pas vraiment notre expérience, il nous faut découvrir, et sans tarder, que notre cher Sauveur est vraiment lui-même « l'eau vive » et qu'Il souhaite ardemment nous en faire part.


    Certains passages de l'Ecriture deviendraient plus clairs pour nous, car, avouons-le, nous nous sommes demandé comment Paul et Silas pouvaient chanter les louanges de Dieu, alors qu'on venait de les battre de verges, de les jeter en prison, de mettre des chaînes à leurs pieds... Certes, nous devons reconnaître qu'il faut moins que cela pour faire descendre notre moral à zéro !

    C'est bien simple: Jésus était avec eux dans la prison de Philippes. Leur joie était si grande qu'ils chantaient, à la grande surprise des prisonniers qui devaient bien se demander quel était le secret d'une telle allégresse.

    Joie par sa présence.
    Vous ne vous demanderez plus, lorsque vous étudierez l'épître de Paul aux Philippiens, pourquoi l'auteur, alors prisonnier à Rome, est rempli d'une si grande joie, bien qu'il soit privé de tout ce qui contribue à faire ordinairement le bonheur de l'homme. Son secret réside en un mot: « Christ ».


    Qu'il me soit permis de m'adresser à ceux qui sont dans la prison de la maladie ou de telle autre rude épreuve: Votre Sauveur veut vous accorder la joie de sa présence à tel point que vous provoquerez l'étonnement de ceux qui vous côtoient. Alors. s'ils vous interrogent, vous leur direz la source mystérieuse de votre grande paix,

     

    SA PRÉSENCE

     

    et vous aurez ainsi une porte ouverte pour exposer un message qui s'appelle : la Bonne Nouvelle. Michel Perrot

    UN SOURIRE ne coûte rien et produit beaucoup. Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne. Il ne dure qu'un instant mais son souvenir est parfois immortel.
    Personne n'est assez riche pour s'en passer et nul n'est assez déshérité qu'il n'en puisse en faire l'aumône.
    Un sourire c'est du repos pour l'être fatigué, du courage pour l'âme abattue, de la consolation pour l'être endeuillé. C'est un véritable antidote que la nature tient en réserve pour toutes les peines.
    Et pourtant il ne peut s'acheter, ni se prêter, ni se voler., car il n'a de valeur qu'à partir du moment ou il se donne. Et si l'on vous refuse le sourire que vous méritez, soyez généreux, donnez le vôtre.
    Nul, en effet n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne sait pas en donner aux autres. Compte, si tu veux, le nombre de sourires que ton sourire à provoqué chez les autres pendant le jour. Ce nombre signifiera combien de fois tu as été cause de contentement, joie, satisfaction, courage et confiance. Ces bonnes dispositions sont parfois à l'origine des plus beaux actes et des plus belles actions.
    Ton sourire peut porter une nouvelles vie, espoir et courage aux cœurs découragés, opprimés. Ton sourire peut être le commencement de conversion à la foi. Ton sourire peut préparer le retour du pécheur vers Dieu.
    Souris aussi à Dieu… dans l'acceptation de tout ce qu'il t'enverra pendant cette année, pendant toute ta vie, et tu mériteras de contempler la face souriante du Christ fixée sur toi pour l'éternité. Anonyme

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  •  

    Entrer dans la joie du pardon

    Entrer dans la joie du pardon

     
     
     "Pour goûter la joie d'être pardonné, il faut avoir soi-même un esprit de pardon et de vérité dans ses relations. Si nous gardons des sentiments de rancune envers ceux qui nous ont fait du tort, nous ne pourrons pas entrer vraiment dans cette joie."
     
     http://ekladata.com/_nhCP1mIMPfbju2EZElDvW28GO8.gif
     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique